Nouvelles

Nouvelles récentes dans le secteur de l'établissement en Ontario

Nous affichons aussi des résultats d'études, des rapports, des annonces du gouvernement et plus encore.

«On a besoin de plus d'immigrants francophones», Topille le Ministre Monte McNaughton

Monte McNaughton, ministre du Travail, de l’Immigration, de la Formation et du Développement des compétences au sein du gouvernement de l’Ontario, a répondu aux questions d’ONFR+.

LE CONTEXTE :

La province s’apprête à renégocier son entente avec le palier fédéral, qui prend fin à l’automne. Son objectif est clair : réclamer un contrôle accru de son immigration économique et francophone.

L’ENJEU :

L’Ontario veut plus de pouvoirs en immigration comme le Québec

Grégory Wilson 18 juillet 2022

Le gouvernement ontarien veut obtenir un meilleur contrôle sur l’immigration dans sa province pour attirer plus de travailleurs qualifiés de l’étranger et ainsi combler sa pénurie de main-d'œuvre dans certains secteurs. C’est pourquoi il compte renégocier son entente sur l’immigration avec le gouvernement fédéral cet automne.

Le ministre provincial du Travail, de l’Immigration, de la Formation et du Développement des compétences, Monte McNaughton, indique travailler étroitement avec son homologue fédéral, Sean Fraser, sur cette question.

Immigration francophone «équitable et non discriminatoire»… Vraiment?

Inès Lombardo • Francopresse • 16 juillet 2022

En Afrique francophone, le processus d’immigration au Canada est associé à un sentiment de traitement différentiel et de paradoxe. De nombreux candidats à la résidence permanente francophones dénoncent les délais de traitement des dossiers qui vont jusqu’à plus de 48 mois, dans certains cas.

À travers ces longs délais, ces mêmes personnes confient aussi un sentiment de traitement différent avec d’autres régions du monde.

L’Ontario veut un modèle d’immigration québécois

Étienne Lajoie Le Devoir 14 juillet 2022

Le ministre du Travail de l’Ontario, Monte McNaughton, souhaite s’inspirer du modèle québécois et obtenir plus de pouvoir dans la sélection d’immigrants économiques lorsqu’il signera le prochain accord bilatéral sur l’immigration, à l’automne. En entrevue avec Le Devoir quelques jours après une rencontre avec son homologue québécois, Jean Boulet, Monte McNaughton affirme vouloir « plus de contrôle et d’autonomie ».

De la guerre aux bancs d’école, des Ukrainiens entament leur francisation

Radio-Canada 13 juillet 2022

L'école de francisation du Cégep de Trois-Rivières a reçu une première vague d’étudiants ukrainiens. Plusieurs exilés de guerre ayant trouvé refuge dans la région ont commencé, lundi, leur cours de français.

Dans la classe de Joanne Leblanc, plus de la moitié des élèves sont Ukrainiens. Ils suivront un cours intensif d'une durée de 11 semaines, où du matin au soir, ils apprendront les bases du français.

Se faire soigner dans sa langue est un des meilleurs remèdes, selon une étude

Anne-Charlotte Carignan 11 juillet 2022

Les patients qui reçoivent des soins dans leur langue seraient en meilleure santé, révèle une étude publiée dans le journal de l’Association médicale canadienne (CMAJ).

Les 11 chercheurs qui ont pris part à cette étude(Nouvelle fenêtre) (disponible en anglais) publiée lundi ont analysé les données de 189 690 adultes qui recevaient des soins à domicile et qui ont été admis dans des hôpitaux ontariens entre avril 2010 et mars 2018.

Ressources - Intégration socioéconomique des immigrants francophones à Toronto (2)

Annik Chalifour  8 juillet 2022 l-express

Nous poursuivons notre tour de table avec nos institutions franco-torontoises – le Centre francophone du Grand Toronto, les collèges La Cité et Boréal, l’Université de l’Ontario français – dont l’apport à l’inclusion socioéconomique des nouveaux arrivants francophones est devenu incontournable.

Voici un aperçu des services offerts aux nouveaux arrivants par le Collège La Cité, avec son partenaire le Centre francophone (CFGT).

Ressources - Intégration socioéconomique des immigrants francophones à Toronto (1)

Annik Chalifour  7 juillet 2022  l-express

On sait que l’immigration francophone est indispensable au développement durable de la francophonie en Ontario et partout ailleurs au pays.

Voici un tour de table avec nos institutions franco-torontoises – le Centre francophone du Grand Toronto, les collèges La Cité et Boréal, l’Université de l’Ontario français – dont l’apport à l’inclusion socioéconomique des nouveaux arrivants francophones est devenu incontournable.