Une application pour réussir son immigration francophone en Ontario

Source : 
ONFR+

ONFR+ 15 novembre 2022

MISSISSAUGA –  Disponible sur téléphone intelligent Android et iPhone, une nouvelle application mobile gratuite créée dans le Sud de l’Ontario vient désormais en aide aux immigrants francophones afin de franchir, pas à pas, les différentes étapes de l’intégration canadienne.

Présentée pour la première fois à Mississauga, en clôture de la Semaine nationale de l’immigration francophone, GuideMoi a été conçue pour les immigrants francophones de l’Ontario.

Après l’avoir téléchargée, il suffit au nouvel arrivant ou à une personne encore dans son pays d’origine de répondre à une série de sept questions qui vont permettre à cet outil de filtrer les besoins et cerner les démarches à réaliser, quelle que soit l’étape d’immigration de l’utilisateur.

Une liste de tâches à réaliser apparaît alors, à valider au fur et à mesure du cheminement de chacun, ainsi que des liens vers des ressources adaptées à chaque situation.

Financée par le ministère Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC), GuideMoi a pour objectif de tisser les bons liens au bon moment et dans la durée entre l’immigrant francophone et les services qui ont été mis en place pour lui.

« Peu importe où tu te trouves dans tes démarches. L’application va te guider là où tu en es », explique Alain Dobi, directeur du Réseau en immigration francophone du Centre-Sud-Ouest (RIFSCO), à l’origine du projet. « C’est une première phase », prévient-il. « L’application va évoluer en fonction de la rétroaction qu’on aura des utilisateurs et de nos partenaires. »

DES RESSOURCES CENTRALISÉES, FIABLES ET PERSONNALISÉES

« Le gros avantage de cette application accessible à tout le monde est de rassembler des ressources dans un même endroit », se réjouit Julie Jardel, directrice générale du Centre francophone Hamilton. « Jusqu’ici les gens ne savaient pas toujours à qui s’adresser et se heurtaient à des problèmes de référencement. Sur Google, on ne trouve pas toujours des informations fiables et le site du gouvernement peut sembler difficile à naviguer. »

Membre du comité consultatif qui supervise les projets locaux dans le cadre du programme Hamilton communauté accueillante, son organisme a participé aux consultations qui ont débouchées sur l’élaboration de GuideMoi.

« Pour les immigrants d’Europe, d’Afrique et de partout dans le monde, cet outil va conscientiser le fait qu’il y a une francophonie hors Québec », croit par ailleurs Arwinder Kaur, la nouvelle présidente de l’ACFO Régionale Hamilton, alors que la province a plus que jamais besoin d’immigrants pour répondre à la pénurie de main-d’œuvre et contrer le recul de la langue française mis en lumière dans le dernier recensement.

Près de 200 utilisateurs, pour le moment, ont téléchargé cette application qui donne également accès à des articles liés à chaque étape de recherche qu’on peut mettre en favori.

Une carte interactive (uniquement disponible sur Google Play pour le moment) répertorie aussi tous les services en français dans le Centre-Sud-Ouest de la province, de Windsor au Grand Toronto, que ce soit en éducation, santé, droit ou encore vie quotidienne.

L’un des principaux défis à présent va être de la faire connaître du grand public au Canada et ailleurs dans le monde, ce qui n’inquiète pas outre mesure Didier Marotte, directeur général du Centre communautaire francophone de Windsor-Essex-Kent et du Comité local en immigration francophone (CLIF) du Centre-Sud-Ouest.

« Il va falloir en faire la promotion, chose qui est très facile à l’échelle internationale avec la technologie », assure-t-il. « Nos meilleurs ambassadeurs pour ce genre d’action sont les nouveaux arrivants qui sont déjà établis ici et qui peuvent en parler autour d’eux via les réseaux sociaux. »