La police de London élabore une nouvelle politique concernant les personnes trans

Source : 
Radio-Canada

Radio-Canada 15 septembre 2022

La Commission des services policiers de London doit approuver jeudi une nouvelle politique axée sur les droits des personnes transgenres pendant les fouilles et détentions.

Cette nouvelle politique a été élaborée après qu’une militante trans eut critiqué son traitement par la police lors de son arrestation il y a environ un mois.

Clara Sorrenti est militante transgenre et très populaire sur les médias sociaux. Le 5 août 2022, elle dit avoir été victime d’une alerte malveillante (swatting en anglais). Elle dit qu’elle a été arrêtée à la pointe de fusil, puis menottée, et que les policiers de London ont fouillé son appartement pendant huit heures.

Mme Sorrenti, connue en ligne sous le nom de Keffals, a été jugée non fautive après l’incident et a ensuite été victime de harcèlement en ligne.

La politique mise de l'avant par la police de London sur la fouille et la détention des personnes transgenres stipule que le chef de police veillera à ce que, lorsqu’ils ont affaire à des personnes transgenres, les agents soient sensibles aux droits de la personne… et utilisent le genre déclaré par la personne fouillée.

Les agents doivent également utiliser les pronoms personnels qui correspondent au genre de la personne, sans mettre la sécurité des agents en péril.

Le chef de police sera tenu de présenter au conseil d’administration de la police de London un rapport annuel sur les statistiques relatives à la fouille et à la détention des personnes transgenres.

Si la nouvelle politique est approuvée, la Commission des services policiers de London suivra l’exemple de la Commission des services policiers de Toronto, qui a adopté une politique similaire, établie en 2006.