Des Ukrainiens construisent une nouvelle vie à Thunder Bay

Source : 
Radio-Canada

Radio-Canada juin 23 2022
Des Ukrainiens continuent de s’installer à Thunder Bay, près de quatre mois après l'invasion russe de leur pays.
Oleksandr Ukhanov occupe deux emplois. Il tente d'amener sa femme et ses enfants au Canada avec l'appui de David Walsh, qui l'accueille depuis son arrivée il y a un mois.

  1. Ukhanov est originaire de Ternopil, une ville d'environ 200 000 habitants dans l'ouest de l'Ukraine, mais il travaillait en Israël lorsque l'invasion russe a commencé plus tôt cette année.

Il se dit inquiet pour des amis qui demeurent à Marioupol et à Kiev, des villes qui ont été durement touchées par l'offensive russe, et il connaît des personnes à Kiev qui ont perdu la vie en défendant la capitale.
Mes meilleurs amis sont restés là-bas. C'est terrible, dit-il.

  1. Walsh a vu les reportages des troupes russes franchissant la frontière ukrainienne. Les scènes de destruction et d'Ukrainiens quittant leur pays l’ont marqué.

Je pensais que je devais faire quelque chose pour aider ces gens, dit-il.
Il a contacté l’association multiculturelle de Thunder Bay pour exprimer son intérêt à accueillir des gens.
Pendant ce temps, M. Ukhanov a commencé à explorer des façons de trouver un endroit où il pourrait déménager avec sa famille et il a envoyé des messages à un certain nombre d'agences.
La première réponse qu'il a reçue est venue de l’association multiculturelle de Thunder Bay.
Quelques mois plus tard, M. Walsh a reçu un appel lui disant que quelqu'un était en route pour Thunder Bay.
Cette première journée dans le Nord-Ouest de l'Ontario pour M. Ukhanov à la mi-mai a inclus un voyage dans l'un des endroits les plus pittoresques de la région, les chutes Kakabeka.
Dans les jours qui ont suivi, M. Walsh a aidé M. Ukhanov à obtenir un numéro d'assurance sociale, des médicaments et à trouver du travail.
Je dis à tout le monde que ce fut une leçon d'histoire en direct pour moi, faire l'apprentissage de l'histoire de son monde et de sa culture, souligne-t-il.
Il admet toutefois qu’il y a eu des défis, notamment au niveau de la compréhension de la langue.
Mais j'apprécie vraiment le temps que nous avons pu passer ensemble, ajoute-t-il.

  1. Ukhanov a un emploi dans le domaine de la construction et un autre au restaurant Sweet G's.

Je suis très heureux de demeurer ici à Thunder Bay. [Les gens] m'ont tellement aidé. J'apprécie beaucoup Dave et sa famille, affirme-t-il.
Le propriétaire du restaurant, Gord Moir, indique que M. Ukhanov a ajouté des recettes ukrainiennes au menu.
Ça se passe extrêmement bien. J'ai été surpris par sa maîtrise de la langue anglaise. Il semble tout comprendre très bien, dit M. Moir.

  1. Ukhanov affirme que sa femme et ses deux enfants sont présentement en Italie et il souhaite qu'ils le rejoignent bientôt au Canada.

Je veux juste travailler, gagner de l'argent et donner une bonne éducation à mes enfants. Pour moi, c'est la famille avant tout, déclare-t-il.
Cathy Woodbeck, directrice générale de l’association multiculturelle de Thunder Bay, indique qu'il est difficile de quantifier le nombre de réfugiés ukrainiens dans la ville.
Les premiers arrivés étaient ceux qui avaient déjà de la famille vivant dans la région ou qui se trouvaient à l'extérieur de l'Ukraine lorsque la guerre a éclaté.
Bien que l'association multiculturelle fournit un soutien direct à certains des nouveaux arrivants, d'autres sont parrainés par des individus.
Mme Woodbeck s'attend que l'organisme travaille avec une vingtaine de familles ukrainiennes nouvellement arrivées pendant l'été.
Les gens sont vraiment touchés par ce qui se passe en Ukraine et veulent aider ceux qui arrivent de toutes les manières possibles, dit-elle.
Mme Woodbeck précise que les nouveaux arrivants ont trouvé du travail dans différents domaines, notamment la construction, l'hôtellerie et les services.