Une pilule abortive offerte gratuitement en Ontario

Source : 
Gouvernement de l'Ontario

L'Ontario donne aux femmes l'accès gratuit à Mifegymiso, une solution médicale sûre et efficace alternative à l'avortement chirurgical, augmentant ainsi les choix qui s'offrent à elles en matière de santé génésique.

Indira Naidoo-Harris, ministre de la Condition féminine, au nom du Dr Eric Hoskins, ministre de la Santé et des Soins de longue durée, était au centre de santé communautaire Women's Health in Women's Hands à Toronto aujourd'hui pour annoncer qu'à partir du 10 août 2017, les femmes ayant une carte valide de santé de l'Ontario et une ordonnance de leur médecin, d'une infirmière praticienne ou d'un infirmier praticien pourront se procurer gratuitement la pilule abortive dans les pharmacies participantes de la province.

Mifegymiso est une pilule qui met fin de façon médicale à une grossesse, dans les premières semaines. C'est une solution de rechange sûre, efficace et non invasive à un avortement chirurgical, à laquelle les femmes peuvent avoir recours elles-mêmes. En la rendant accessible gratuitement, l'Ontario permet aux femmes de prendre davantage en main leur santé génésique. Il élimine par le fait même les obstacles financiers et rend l'accès à l'avortement plus équitable, surtout dans les régions rurales et éloignées.

L'Ontario accroît l'accès aux soins, réduit les listes d'attente et améliore l'expérience des patients grâce à Priorité aux patients : Plan d'action en matière de santé et à l'Assurance-santé Plus : Assurance-médicaments pour les enfants et les jeunes - protégeant les soins de santé aujourd'hui et à l'avenir.

Faits en bref

  • Mifegymiso est une combinaison de deux médicaments, la mifépristone et le misoprostol, utilisée pour mettre fin de façon médicale à la grossesse, dans les premiers stades (jusqu’à 49 jours après le début des dernières règles).
  • Cette pilule est considérée comme une solution de rechange sûre et efficace à un avortement chirurgical.
  • Mifegymiso est la seule marque de ce médicament dont la commercialisation au Canada est approuvée à l’heure actuelle par Santé Canada.
  • Les prescripteurs et pharmaciens pourront recevoir une formation pertinente.

Ressources additionnelles