Subside pour les survivantes et survivants de violence familiale

Source: 
ministère du Logement

L'Ontario aide un plus grand nombre de survivantes et de survivants de violence familiale et de la traite des personnes à fuir la violence en leur offrant un accès plus rapide à un logement.

Les survivantes et survivants de violence familiale et de la traite des personnes auront maintenant accès à un subside, appelé prestation de logement transférable, qui aide les ménages à faible revenu à faire face aux coûts du logement. Ce subside permet aux ménages de choisir où ils veulent vivre et n'est pas lié à un logement particulier contrairement à la plupart des logements sociaux à loyer indexé sur le revenu.

À compter du 1er janvier 2018, les survivantes et survivants de la traite des personnes pourront également bénéficier d'un accès prioritaire aux logements sociaux à loyer indexés sur le revenu. Les survivantes et survivants de la violence familiale profitent déjà de cet accès prioritaire.

Par ailleurs, grâce aux modifications qui lui seront apportées, le processus de présentation d'une demande sera plus rapide, mieux adapté sur le plan culturel, et tiendra compte du cycle de la violence. Les survivantes et survivants ainsi que leur famille pourront ainsi plus facilement présenter une demande de logement et fuir plus rapidement les situations de violence.

Veiller à ce que tout le monde en Ontario ait un chez-soi sûr et abordable fait partie du plan de l'Ontario pour promouvoir l'équité et les chances de succès en cette période d'évolution rapide de l'économie. Notre plan comprend un salaire minimum plus élevé, l'amélioration des conditions de travail, la gratuité scolaire pour des centaines de milliers d'étudiants, un meilleur accès à des services de garde d'enfants abordables, ainsi que les médicaments d'ordonnance gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans, grâce à la plus grande expansion de l'assurance-santé en une génération.

Faits en bref

  • La Politique relative aux ménages prioritaires donne aux survivants et survivantes de violence familiale un accès prioritaire aux logements sociaux à loyer indexés sur le revenu. Cette politique est élargie afin d’inclure les survivantes et survivants de la traite des personnes.
  • Le programme pilote de prestations de logement transférables a permis aux survivantes et survivants de violence familiale dans 22 collectivités de choisir des prestations de logement transférables plutôt qu’un logement social. Ce programme est maintenant élargi afin d’inclure les survivantes et survivants de violence familiale et de la traite des personnes dans l’ensemble de la province.
  • Dans le cadre du programme élargi de prestations de logement transférables, on investira jusqu’à 30 millions de dollars sur trois ans, ce qui permettra à terme d’aider jusqu’à 3000 survivantes et survivants de violence familiale et de la traite des personnes. À compter de 2020, le financement passera à 15 millions de dollars par année.
  • Cette annonce donne suite au Programme pilote de prestations de logement transférables pour les survivants de violence familiale annoncé en septembre 2016 et s’inscrit dans le cadre de la mise à jour de la Stratégie ontarienne à long terme de logement abordable. De plus, elle réalise un engagement pris aux termes de la Stratégie ontarienne pour mettre fin à la traite des personnes.

Ressources additionnelles