Ouverture de nouveaux centres de réception des demandes de visa dans les régions de l’Asie-Pacifique, des Amériques, de l’Europe et de l’Afrique

Source : 
Gouvernement du Canada

Communiqué de presse

Le Canada étend son programme de collecte des données biométriques et prend des mesures pour se préparer à l’échéance du 31 décembre 2018, date à laquelle les ressortissants de pays de l’Asie, de l’Asie-Pacifique et des Amériques devront soumettre leurs données biométriques (empreintes digitales et photo) lorsqu’ils demanderont un visa de visiteur, un permis d’études, un permis de travail ou la résidence permanente.

La collecte des données biométriques est judicieuse à de nombreux égards : elle met un frein à ceux qui posent un risque à la sécurité des Canadiens, tout en aidant les agents à mieux gérer l’identité des demandeurs, en facilitant le traitement des demandes et en simplifiant l’entrée des voyageurs ayant une identité légitime.

Puisque la plupart des demandeurs doivent fournir leurs données biométriques avant de venir au Canada, le gouvernement du Canada étend son réseau mondial de centres de réception des demandes de visa (CRDV) afin de rendre les services accessibles à un plus grand nombre de personnes. Aujourd’hui, de nouveaux CRDV ont ouvert leurs portes aux endroits suivants :

  • en Asie-Pacifique : Bali (Indonésie); Melbourne (Australie);
  • dans les Amériques : Mendoza (Argentine); Porto Alegre et Recife (Brésil); Cali (Colombie); Santiago (Chili); Bridgetown (Barbade);
  • en Europe : Lyon (France); Vienne (Autriche).
  • Le Canada a déployé avec succès la première phase de l’expansion biométrique visant les ressortissants de pays de l’Europe, de l’Afrique et du Moyen‑Orient, qui sont tenus de fournir leurs données biométriques depuis le 31 juillet 2018. Depuis, le Canada a aussi ouvert les CRDV suivants :

  • Athènes (Grèce); Kigali (Rwanda); Stockholm (Suède); Berlin (Allemagne); Tel-Aviv (Israël). Certains de ces CRDV remplacent les points de collecte temporaires qui avaient été ouverts en Europe en appui à la première phase de l’expansion biométrique.
  • D’ici le 31 décembre 2018, il y aura 152 CRDV dans 103 pays, notamment un nouveau CRDV à Antananarivo (Madagascar) et à Cape Town (Afrique du Sud). D’autres ouvertures de CRDV seront annoncées ultérieurement.

    Le gouvernement du Canada suivra de près l’impact de cette exigence de collecte des données biométriques pour s’assurer que le niveau des services offerts répond aux besoins des demandeurs.

    Afin de faciliter le plus possible la collecte de données biométriques, le Canada permet aux demandeurs de se rendre dans n’importe quel CRDV de n’importe quel pays où ils ont légalement le droit d’entrer ou, s’ils se trouvent déjà légalement aux États‑Unis, de se rendre dans l’un des 135 centres de soutien aux demandeurs (U.S. Application Support Centers) aux États-Unis.

    Le Canada augmente aussi sa capacité dans les CRDV existants, notamment les 12 CRDV en Chine, les 10 en Inde et les 2 aux Philippines, afin de s’assurer qu’ils continuent de répondre aux besoins des demandeurs qui doivent fournir leurs données biométriques.

    Le gouvernement du Canada assume très sérieusement son obligation de protéger les renseignements personnels et il a intégré des mesures de protection à ses politiques, à ses procédures et à ses systèmes techniques. Ces politiques tiennent compte des meilleures pratiques de nos partenaires étrangers, qui se fient de plus en plus aux données biométriques.

    Faits en bref

  • Les CRDV sont gérés par des tiers fournisseurs de services privés autorisés à fournir certains services de soutien administratif aux personnes qui présentent une demande de visa à Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC). On trouve des CRDV un peu partout dans le monde.
  • Les CRDV offrent du soutien aux demandeurs avant, pendant et après l’évaluation de leur demande de visa de résident temporaire par un agent d’IRCC. Les agents des CRDV peuvent répondre aux questions par téléphone, par courriel ou en personne, dans la langue locale. Les CRDV sont également autorisés à recueillir les données biométriques des demandeurs.
  • Afin de mieux répondre aux besoins des clients dans les pays de l’Asie, de l’Asie‑Pacifique et des Amériques, les demandeurs devront prendre un rendez‑vous pour fournir leurs données biométriques dans un CRDV local. Les rendez‑vous seront offerts dans les cinq jours ouvrables suivant la date à laquelle la demande est faite. Ainsi, les demandeurs pourront choisir une plage horaire qui leur convient, et cela réduira le temps d’attente au CRDV.
  • L’expansion de la biométrie exclut les personnes suivantes :
  • - Les citoyens canadiens, les candidats à la citoyenneté (notamment les demandeurs de passeport) ou les résidents permanents actuels;
    - Les ressortissants dispensés de l’obligation de visa qui viennent au Canada en tant que touristes;
    - Les personnes âgées de moins de 14 ans et de plus de 79 ans (il n’y a pas de limite d’âge maximal pour les demandeurs d’asile);
    - Les ressortissants des États-Unis qui présentent une demande de permis de travail, d’études ou de résidence temporaire;
    - Les ministres du Cabinet et diplomates accrédités d’autres pays et des Nations Unies qui viennent au Canada en service officiel;
    - Les chefs d’État et chefs de gouvernement, peu importe la raison du