L'Ontario soutient des cliniques d'impôt et un encadrement financier gratuits

Source : 
Gouvernment de l'Ontario

L’Ontario aide les personnes à faible revenu à accéder à des ressources qui leur permettront d’améliorer leur sécurité financière.

La Dre Helena Jaczek, ministre des Services sociaux et communautaires, et Daiene Vernile, députée de Kitchener-Centre, étaient aujourd’hui au Working Centre, à Kitchener, pour annoncer que l’Ontario renouvelle le financement de programmes visant à aider les personnes à faible revenu à mieux gérer leurs finances.

Cet investissement appuiera le programme d’autonomisation financière et de résolution de problèmes (Financial Empowerment and Problem Solving, ou FEPS) de Prospérité Canada pendant quatre ans supplémentaires. Ce programme aide des milliers d’Ontariennes et d’Ontariens en leur fournissant des ressources comme des séances d’encadrement financier personnalisé, des ateliers sur la littératie financière et des cliniques d’impôt.

Le financement appuiera également cinq nouveaux champions de l’autonomisation financière de l’Ontario, des organismes sans but lucratif de la province qui élaboreront des solutions locales pour améliorer la littératie financière dans leurs collectivités :

  • Centre d’éducation financière EBO à Ottawa
  • WoodGreen Community Services à Toronto
  • Family Service Thames Valley à London
  • Centre de service communautaire de Sudbury
  • Thunder Bay Counselling Centre.

Améliorer la sécurité et la littératie financières de la population ontarienne fait partie de notre plan visant à créer des emplois, à stimuler notre économie et à améliorer la vie quotidienne de notre population.

Faits en bref

  • Le gouvernement investit jusqu’à 8 millions de dollars dans Prospérité Canada et d’autres partenaires de prestation de services pour aider les personnes à faible revenu à mieux gérer leurs finances.
  • Au cours des deux dernières années, près de 16 000 personnes en Ontario ont bénéficié des services offerts dans le cadre du programme d’autonomisation financière et de résolution de problèmes FEPS.
  • Chaque organisme champion de l’autonomisation financière organisme recevra jusqu’à 150 000 $ par an au cours des cinq prochaines années pour offrir des services et des mesures de soutien visant à aider les personnes à améliorer leur situation et leur sécurité financières, et pour former des fournisseurs de services communautaires à offrir des services d’autonomisation financière.
  • Le programme d’autonomisation financière et de résolution de problèmes FEPS a été créé par West Neighbourhood House à Toronto, qui s’est employé à l’élargir à deux autres centres de Toronto : Jane Finch Community and Family Centre et Agincourt Community Services Association. Le programme a ensuite été élargi, grâce au financement de la province, au Working Centre à Kitchener.

Ressources additionnelles