L'Ontario prend des mesures concernant des recommandations très importantes de l'Enquête publique sur la sécurité des résidents des foyers de soins de longue durée

Source : 
Ministère de Soins de longue durée

Aujourd'hui, la ministre des Soins de longue durée était à The Village of Tansley Woods pour annoncer que le gouvernement et le secteur ont appliqué un total de 18 recommandations, en réaction aux recommandations très importantes figurant dans l'Enquête publique sur la sécurité des résidents des foyers de soins de longue durée, y compris une directive de la ministre à l'intention des foyers de soins de longue durée sur la gestion sécuritaire des médicaments.

Satisfaisant à plusieurs recommandations sur la sécurité des médicaments, la ministre a publié une directive à l'intention du secteur concernant le glucagon, ainsi que l'hypoglycémie grave et ne répondant pas au traitement. La directive met en place des pratiques exemplaires pour des politiques relatives à l'utilisation sécuritaire de l'insuline, y compris des attentes claires en matière de formation et de déclaration des incidents liés à des médicaments liés à l'insuline.

La ministre , à laquelle se sont joints des experts de divers secteurs, a également annoncé le lancement d'une étude sur la dotation en personnel, qui alimentera une stratégie globale sur cette question et qui sera mise en œuvre d'ici la fin 2020. Un volet de cette étude examinera la façon de déterminer le nombre adéquat de membres du personnel dans les soins de longue durée, en abordant tout particulièrement une recommandation très importante de l'Enquête publique.

L'étude examinera également d'autres problèmes d'effectifs dans les soins de longue durée, notamment en définissant d'une part le bon modèle de dotation en personnel et le bon mélange de compétences pour répondre à nos besoins actuels et à venir, et en optimisant d'autre part le recrutement et le maintien en poste des personnes préposées aux services de soutien personnel et du personnel autorisé.

L'étude sera réalisée sous la direction d'un groupe consultatif d'experts, qui rencontrera des chefs de file du secteur des soins de longue durée, notamment des représentantes et représentants de groupes d'intervenants importants et d'associations professionnelles importantes du personnel soignant.