L'Ontario met en œuvre des mesures renforcées pour protéger la sécurité des personnes résidentes en foyers de soins de longue durée

Source : 
Ministère de Soins de longue durée

L'Ontario prend de nouvelles mesures pour veiller à ce que les travailleuses et travailleurs du secteur de la santé, y compris ceux et celles du secteur des soins de longue durée, soient disponibles, où et quand ils sont nécessaires. Ces mesures renforcées appuieront les efforts soutenus de la province pour freiner la propagation de la COVID-19.

Le 23 mars, le gouvernement de l'Ontario a pris un nouveau décret en vertu de la déclaration de la situation d'urgence du 17 mars 2020 pour veiller à ce que le personnel soit correctement déployé afin de contribuer à prévenir la propagation de la COVID-19 pour garder en sécurité le personnel, les bénévoles et les personnes résidentes en foyers de soins de longue durée. Ce décret temporaire conférera aux foyers de soins de longue durée le pouvoir de libérer du personnel précieux, de cerner les priorités en matière de dotation en personnel, et d'élaborer, modifier et mettre en œuvre des plans de réaffectation.

Dans le cadre de ce décret temporaire, les foyers de soins de longue durée seront en mesure d'intervenir face à la COVID-19, de prévenir cette épidémie et d'en atténuer les effets par la prise de mesures telles que :

  • réaffecter le personnel à différents endroits au sein des installations des fournisseurs de services de santé (ou entre les installations);
  • modifier l'affectation des tâches, y compris affecter des employés non compris dans une unité de négociation ou des sous-traitants à l'exécution du travail d'une unité de négociation;
  • modifier l'établissement des horaires de travail ou l'affectation des quarts de travail;
  • reporter ou annuler les vacances, les absences ou d'autres congés, que ces vacances, absences ou congés soient notamment prévus aux termes d'une loi, d'un règlement, d'une entente ou autrement;
  • employer du personnel supplémentaire à temps partiel ou temporaire ou des sous-traitants, y compris pour effectuer du travail, y compris effectuer du travail d'une unité de négociation;
  • recourir à des bénévoles pour effectuer du travail, y compris effectuer du travail d'une unité de négociation;
  • fournir au besoin une formation et des cours appropriés au personnel et aux bénévoles afin de réaliser l'objet d'un plan de réaffectation.

Le  médecin hygiéniste en chef de l'Ontario a également émis une nouvelle directive pour les foyers de soins de longue durée en application de la Loi de 2007 sur les foyers de soins de longue durée; cette directive empêche les personnes résidentes de quitter le foyer pour de courtes visites à leurs familles et à leurs amis. Ce faisant, la province veille à ce que des personnes résidentes ne contractent pas par inadvertance la COVID-19 pendant qu'elles sont à l'extérieur du foyer et ne disséminent pas le virus à leur retour. Au lieu de cela, les personnes résidentes désireuses de sortir seront en mesure de demeurer sur la propriété du foyer et d'observer une distanciation sociale sécuritaire avec tout membre de leur famille ou tout amie ou ami qui leur rend visite.

Pour contribuer à maintenir la santé et la sécurité des personnes résidentes, du personnel et des visiteurs essentiels, l'Ontario a également augmenté la disponibilité des lits de soins de longue durée pour veiller à ce que les foyers soient en mesure de fournir des salles d'isolement lorsque c'est nécessaire, ainsi que des lits de soins de longue durée pour les personnes qui sont sur la liste d'attente pour obtenir des soins de longue durée. En particulier, les patients des hôpitaux qui ne nécessitent plus des services hospitaliers bénéficieront de cette capacité accrue en lits de soins de longue durée, et leur placement en établissement de soins de longue durée libérera également des lits d'hôpital pour traiter des patients en phase aiguë.

De plus, l'Ontario apporte des modifications nécessaires pour veiller à ce que l'on prenne en compte les souhaits des personnes résidentes et de leurs familles, et qu'il y ait du personnel en nombre suffisant pour offrir un soutien aux personnes résidentes en foyer de soins de longue durée. Des procédures mises à jour fourniront de nouveaux éclaircissements concernant l'admission, le congé et la réadmission des personnes résidentes des foyers de soins de longue durée à un moment où ces derniers font de leur mieux pour prévenir la propagation de la COVID-19 parmi les personnes résidentes, le personnel et les visiteurs essentiels.

Enfin, la province veille à ce qu'il y ait suffisamment de personnel infirmier et d'intervenants en soutien pour les soins personnels pour offrir un soutien aux personnes résidentes en foyer de soins de longue durée. Tous les nouveaux membres du personnel infirmier et tous les nouveaux intervenants et intervenantes des services de soutien embauchés pour aider les foyers de soins de longue durée à faire face à la COVID-19 feront l'objet d'un dépistage pour assurer qu'ils sont qualifiés et ne présentent aucun risque pour les personnes résidentes des foyers de soins de longue durée.

Ces étapes critiques s'ajoutent aux protocoles qui ont récemment été mis en œuvre pour veiller à ce que les personnes résidentes aient un environnement sûr et sécuritaire.

Les foyers de soins de longue durée continuent de limiter les visites non essentielles et d'effectuer un dépistage actif des visiteurs essentiels, du personnel, des étudiantes et étudiants, des bénévoles, et des personnes résidentes qui emménagent en foyer de soins de longue durée et de celles qui y reviennent.

À compter du 9 mars 2020, quand les foyers de soins de longue durée soumettent des échantillons pour procéder à des analyses standards de maladies respiratoires, on effectue également des analyses pour la COVID-19 afin de veiller automatiquement à ce que la province détecte les cas potentiellement inconnus.