L'Ontario autorise la réouverture d'un plus grand nombre de lieux de travail

Source : 
Gouvernement de l'Ontario

Le gouvernement de l'Ontario a rendu publique aujourd'hui la liste des détaillants, entreprises saisonnières et services de santé et communautaires qui seront autorisés à rouvrir ou à relancer plus largement leurs activités le mardi 19 mai 2020 à minuit une, moyennant le maintien de la tendance positive des indicateurs de santé. Cela correspond à la première étape du cadre visant le déconfinement de la province. Les entreprises qui figurent sur cette liste sont bien positionnées pour mettre en place des mesures sanitaires visant à reprendre leurs activités en toute sécurité et à permettre à un plus grand nombre de personnes de retourner au travail, sans pour autant surcharger les réseaux de transport en commun et autres services.

Le gouvernement a également annoncé qu'un plus grand nombre d'activités et services saisonniers pourront reprendre dès le samedi 16 mai 2020 à minuit une, à temps pour la longue fin de semaine de la fête de la Reine. Cette décision a été prise car les principaux indicateurs de santé publique révèlent que l'Ontario progresse dans sa lutte contre la COVID-19.

Dès le samedi 16 mai 2020 à minuit une :

  • Les terrains de golf pourront rouvrir, mais l'accès aux pavillons sera limité aux toilettes et les restaurants ne pourront offrir que des plats à emporter.
  • Les marinas, les clubs nautiques et les rampes de mise à l'eau publiques pourront rouvrir au public à des fins récréatives.
  • Les parcs et terrains de camping privés pourront rouvrir afin de se préparer à la saison et offrir l'accès aux caravanes et véhicules de loisirs dont les propriétaires ont un contrat pour une saison complète.  
  • Les entreprises qui accueillent des animaux, comme les écuries, pourront permettre à leurs clients de venir voir leur animal, d'en prendre soin et de pratiquer des activités, comme l'équitation.

L'approche responsable et mesurée du gouvernement en matière de déconfinement prévoit des délais suffisants pour que les propriétaires d'entreprises et fournisseurs de services puissent s'assurer que leurs lieux de travail ne posent aucun danger pour leur personnel, leur clientèle et le grand public. En supposant que se poursuivent les tendances positives qu'enregistrent les principaux indicateurs de santé publique, la première étape du déconfinement de l'Ontario débutera le mardi 19 mai 2020 à minuit une. Elle s'appliquera aux entreprises, commerces et services suivants :

  • Les commerces de détail qui ne sont pas dans un centre commercial et ont une entrée séparée donnant sur la rue, s'ils mettent en place des mesures pour permettre l'écart sanitaire, p. ex. limiter le nombre de clients dans le magasin à un moment donné et mettre en place un calendrier de rendez-vous à prendre à l'avance ou sur place.
  • Les entreprises saisonnières et activités de loisirs à participant unique, y compris l'entraînement et les compétitions sportives menées par des organisations sportives nationales et provinciales reconnues. Cela comprend les compétitions sportives sans équipe comme le tennis, l'athlétisme et les courses de chevaux qui peuvent être disputées en salle ou en plein air tout en respectant l'écart sanitaire, sans spectateurs.
  • Les services animaliers, notamment les services de soin comme le toilettage et le dressage, et les rendez-vous réguliers chez le vétérinaire.
  • Les services ménagers intérieurs et extérieurs en mesure de respecter les consignes de santé publique, comme le personnel d'entretien, de cuisine et de nettoyage.
  • Les chantiers de construction, pour lesquels les restrictions limitant les activités aux projets essentiels seront levées.
  • Certains services médicaux et de santé comme le counseling en personne et les interventions chirurgicales planifiées, moyennant certaines conditions prédéfinies, comme indiqué dans le document intitulé Une approche prudente pour la planification des opérations et interventions chirurgicales durant la COVID-19, ainsi que la reprise de différents services professionnels, notamment le passage des services des centres de traitement pour enfants du virtuel au face à face.

Le gouvernement et les associations de santé et de sécurité de l'Ontario ont publié plus de 90 documents d'orientation en matière de sécurité pour aider les employeurs de plusieurs secteurs, notamment la construction, le commerce de détail, l'entretien des installations et la fabrication. Avec la reprise des activités d'un plus grand nombre de secteurs de l'économie provinciale, des ressources supplémentaires seront publiées pour contribuer à garantir la sécurité du personnel et du grand public.

Pour soutenir les propriétaires d'entreprises, les travailleurs et les travailleuses et appuyer la relance économique de la province, le gouvernement a lancé un site Web avec des renseignements sur les fournisseurs d'équipement de protection individuelle (ÉPI). Le Répertoire des fournisseurs d'ÉPI pour les lieux de travail propose une liste mise à jour des entreprises et associations professionnelles de l'Ontario qui sont prêtes à fournir de l'équipement de protection individuelle.

Le gouvernement continue à accorder la priorité aux besoins des patients, du personnel de la santé de première ligne et du personnel de première intervention en ce qui a trait à l'approvisionnement en équipement et fournitures essentiels pour se protéger de la COVID-19. Dans ce but, la province exhorte les entreprises à n'obtenir que l'équipement de protection individuelle dont elles ont besoin pour assurer la sécurité de leur personnel et de leur clientèle.

Pour assurer le succès de la première étape du déconfinement, il est important que les gens continuent à suivre les consignes en matière de santé publique, notamment en respectant l'écart sanitaire, en portant un masque quand c'est difficile ou impossible de respecter l'écart sanitaire, en se lavant fréquemment les mains et en restant chez eux s'ils sont malades. Le médecin hygiéniste en chef de l'Ontario suivra de près l'évolution de la situation afin de fournir des recommandations quant au meilleur moment pour entamer l'assouplissement progressif de certaines restrictions de santé publique, y compris en ce qui a trait aux rassemblements et rencontres sociales, ou, au contraire, pour les renforcer.