L'Ontario élargit les services mobiles d'intervention en situation de crise pour répondre aux urgences en santé mentale

Source : 
Gouvernement de l'Ontario

17 novembre 2020 - Le gouvernement de l'Ontario octroie plus de 37 millions de dollars pour élargir considérablement les services de santé mentale dans l'ensemble du système de justice. Le financement servira à élargir les équipes mobiles d'intervention en situation de crise dans la province, à embaucher des effectifs supplémentaires et à favoriser la création de programmes adaptés aux collectivités des Premières Nations. Cet investissement fait partie des 176 millions de dollars investis par le gouvernement cette année dans son plan Vers le mieux-être, qui vise à bâtir un système global et interconnecté en santé mentale et en lutte contre les dépendances. Il s'agit également d'une composante clé du Plan d'action de l'Ontario pour la protection, le soutien et la relance.

Les répercussions de la pandémie de COVID-19, y compris des mesures d'écart sanitaire prolongées, l'incertitude financière et le fait d'être constamment inondé de nouvelles concernant le virus ont fait en sorte que de nombreux résidents de l'Ontario vivent différents problèmes de santé mentale et de dépendances, ce qui a entraîné une augmentation de la demande pour des services et des mesures de soutien. Dans le cadre de cet investissement de 176 millions de dollars, la province fournit des services de santé mentale et des services dans le contexte judiciaire qui mèneront à de meilleures mesures de soutien pour les personnes ayant des problèmes de santé mentale et de dépendances, y compris de l'aide pour diminuer leurs interactions avec la police. Cela inclut les investissements suivants :

  • Plus de 6,5 millions de dollars pour des services mobiles d'intervention en situation de crise. Ce financement permettra à 33 collectivités de la province d'élargir ou de lancer des services mobiles d'intervention en situation de crise, y compris un tout nouveau service à Ottawa, un nouveau service autochtone chez les Six Nations de la rivière Grand et des équipes supplémentaires dans de plus petites collectivités du Nord-Ouest, par exemple Red Lake, Sioux Lookout, Dryden, Atikokan, la Première Nation de Fort William et la région environnante de Marathon. Ces services aideront les personnes en situation de crise causée par des problèmes de santé mentale et de dépendances et contribueront à déterminer si la crise peut être résolue sur place ou si des mesures de soutien supplémentaires sont nécessaires, par exemple des soins psychiatriques aux services des urgences des hôpitaux;
  • 5 millions de dollars pour des programmes de lits sécuritaires en appui aux équipes mobiles d'intervention en situation de crise. Ce financement rehaussera quatre programmes existants tout en déployant sept nouveaux programmes partout en Ontario, dont deux programmes de lits sécuritaires en milieu urbain au centre-ville de Toronto et à Ottawa. Les programmes de lits sécuritaires offrent 24 heures sur 24, sept jours sur sept des services communautaires à court terme de gestion de crise en établissement aux personnes en situation de crise causée par des problèmes de santé mentale et de dépendances qui sont en contact avec des équipes mobiles d'intervention en situation de crise. Les équipes mobiles d'intervention en situation de crise aident les services de police locaux à désamorcer des situations à haute tension, et relient les personnes aux services de santé mentale et de lutte contre les dépendances dont elles ont besoin;
  • Plus de 14 millions de dollars pour des programmes de logements avec services de soutien à l'intention des personnes ayant des démêlés avec la justice. Ce montant permettra de financer jusqu'à 524 nouvelles unités dans la province pour les personnes qui ont des plans de détournement des tribunaux destinés aux personnes ayant des problèmes de santé mentale ou les personnes qui ont été libérées d'un établissement correctionnel provincial, y compris 1,03 million de dollarspour jusqu'à 20 unités affiliées à cinq nouveaux gestionnaires de cas transitoires à la suite d'un passage devant le tribunal. Les gestionnaires de cas transitoires aideront également les personnes ayant des démêlés avec le système de justice et qui ont des problèmes de santé mentale ou de dépendances à avoir accès rapidement à des services, par exemple du counseling, une thérapie et un soutien par les pairs, afin qu'elles puissent vivre en sécurité dans la collectivité;
  • 2 millions de dollars pour des spécialistes en dépendances et en sevrage en appui aux programmes de lits sécuritaires. Ce financement permettra à huit collectivités de se doter de spécialistes en dépendances pour leurs programmes de lits sécuritaires, et offrira le soutien de spécialistes en dépendances aux programmes pilotes de centres de justice de Kenora et du centre-ville est de Toronto;
  • 4 millions de dollars pour des programmes améliorés de lutte contre les dépendances dans les établissements correctionnels pour adultes. Ce financement offrira une formation en consommation de substances et lutte contre les dépendances ainsi que des ressources pour le personnel des soins de santé et opérationnel et favorisera l'embauche de spécialistes supplémentaires;
  • 2 millions de dollars pour un soutien par les pairs en santé mentale et en lutte contre les dépendances à l'intention des contrevenants faisant l'objet d'une surveillance communautaire. Ce financement contribuera à établir des partenariats avec des fournisseurs communautaires de services de santé mentale et de lutte contre les dépendances à l'échelle locale et des organismes autochtones;
  • 2,25 millions de dollars pour un programme de soutien par les pairs en milieu correctionnel. Ce programme offrira un soutien non clinique à tous les employés du milieu correctionnel (y compris ceux à la retraite et ceux en congé) qui éprouvent une détresse de toute nature en lien avec des problèmes personnels et professionnels;
  • 1,1 million de dollars pour des mesures de soutien en santé mentale et en lutte contre les dépendances à l'intention des personnes vulnérables et marginalisées dans le cadre des centres de justice du ministère du Procureur général. Ces investissements permettront d'offrir des mesures de soutien essentielles en santé mentale et en lutte contre les dépendances pour prévenir le crime, briser le cycle de la délinquance et créer des collectivités plus sécuritaires à Kenora, à London ainsi que dans le quartier nord-ouest et le centre-ville est de Toronto. Ces investissements amélioreront également l'accès à des services de santé mentale et de lutte contre les dépendances adaptés au plan culturel pour les collectivités autochtones et noires.

En outre, l'Ontario continue d'établir des recherches solides fondées sur des données probantes portant sur le trouble de stress post-traumatique et les traumatismes liés au stress professionnel ― deux problèmes courants de santé mentale qui touchent les héros de première ligne de l'Ontario. Les conclusions de ces recherches permettront de définir de nouveaux outils et programmes pour favoriser la santé mentale et le bien-être de ces femmes et hommes courageux et celui des autres personnes qui travaillent pour protéger la sécurité publique.