Le gouvernement de l'Ontario aiguille les toxicomanes vers des traitements et de la réinsertion

Source : 
Gouvernement de l'Ontario


TORONTO — Le gouvernement de l'Ontario pour la population planifie d'offrir aux personnes qui luttent contre une dépendance aux opioïdes et à d'autres drogues les premières étapes vers un traitement grâce à de nouveaux services globaux de santé et sociaux à compter de janvier 2019.

Les organismes devront présenter une demande pour fournir des services de traitement de la toxicomanie et de réinsertion et devront aussi offrir un aiguillage vers des services de santé et des services sociaux, notamment des soins primaires, des soutiens en santé mentale, de l'hébergement et de l'emploi. Avant et après qu'un site soit sélectionné, des consultations devront être tenues afin de s'assurer que les voix des collectivités sont entendues. Les sites devront également avoir un plan en place pour garantir que les préoccupations communautaires sont abordées sur une base continue.

Faits en bref

  • Les sites de consommation et de traitement remplaceront les anciens modèles de sites de consommation supervisée et de prévention des surdoses. Les sites existants pourront présenter leur candidature pour continuer à fonctionner en vertu du nouveau modèle planifié.
  • Aux termes du nouveau modèle, chaque site déploiera un plan continu de surveillance et de déclaration, en plus d’adhérer à un protocole exhaustif d’exécution et de vérification. Cela favorisera l’examen du rendement, offrira des résultats mesurables et garantira la conformité.
  • Le nouveau modèle continuera d’offrir des services salvateurs de prévention des surdoses et de réduction des méfaits, en plus d’un nouvel accent mis sur l’aiguillage des gens vers des services de traitement et de réinsertion.
  • Les sites autorisés pourraient commencer la transition vers le nouveau modèle à compter de janvier 2019 et la totalité des sites autorisés devrait être en place d’ici avril 2019.
  • L’Ontario planifie d’accroître l’accès au traitement de la toxicomanie en créant un plus grand nombre de lits de détoxication dans les collectivités ayant un besoin élevé.

Document d’information