Lancement de la nouvelle Allocation canadienne aux parents de jeunes victimes de crimes

Source : 
Emploi et Développement social Canada

 

Le 25 mai 2018 - Ottawa (Ontario) - Emploi et Développement social Canada

La mort ou la disparition d’un enfant est épouvantable et peut faire en sorte que les parents ne sont plus en mesure de travailler. Pour s’assurer que les familles des victimes continuent d’obtenir l’aide dont elles ont besoin, le gouvernement du Canada remplacera le Soutien du revenu pour les parents d’enfants assassinés ou disparus par l’Allocation canadienne aux parents de jeunes victimes de crimes.

Cette nouvelle allocation offre une aide au revenu aux demandeurs admissibles qui ont connu une perte de revenu parce qu’ils ont pris congé de leur travail afin de surmonter la mort ou la disparition d’un ou de plusieurs enfants causée par une infraction probable du Code criminel.

Cet automne, d’importants changements entreront en vigueur afin de rendre le soutien plus inclusif et plus flexible. Cela permettra à encore plus de parents de pouvoir s’absenter du travail pour surmonter la mort ou la disparition de leur enfant. Ces changements comprendront les nouvelles mesures suivantes :

  • augmenter de 100 dollars le versement hebdomadaire, qui passera à 450 dollars ;
  • changer la limite d’âge d’une jeune victime de moins de 18 ans à moins de 25 ans ;
  • Doubler la période au cours de laquelle les bénéficiaires peuvent recevoir l’Allocation. Cette période passera à 104 semaines ;
  • permettre aux bénéficiaires de travailler jusqu’à la moitié des heures prévues à leur horaire régulier dans une semaine (jusqu’à 20 heures par semaine) ;
  • éliminer l’exigence selon laquelle les parents dont l’enfant était âgé de moins de 14 ans doivent attester que l’enfant n’a pas participé volontairement à l’infraction ayant entraîné sa mort.

Ces améliorations s’ajoutent aux changements actuels apportés à la prestation de services et aux efforts de communication visant à mieux faire connaître l’Allocation aux familles qui sont touchées par des circonstances aussi tragiques. Le gouvernement a l’intention de modifier le Code canadien du travail pour garantir que les employés du secteur privé sous réglementation fédérale puissent bénéficier de la nouvelle prestation améliorée sans crainte de perdre leur emploi.

Liens connexes