Budget de 2021 – Logement

Source : 
https://www.canada.ca/fr/ministere-finances/nouvelles/2021/04/budget-de-2021--logement.html



19 avril 2021 - Ministere des Finances

Tout plan à long terme pour une économie canadienne à croissance plus rapide doit inclure des logements abordables pour les travailleurs canadiens, surtout les jeunes familles. Un marché du logement stable est essentiel aux communautés et à une classe moyenne forte.

C'est pourquoi le gouvernement a l'intention d'investir 2,5 milliards de dollars et de réaffecter 1,3 milliard de dollars en fonds existants pour accélérer la construction, la réparation ou le soutien de 35 000 unités d'habitation abordables. De plus, le gouvernement instaurera la première taxe nationale du Canada sur les biens immobiliers vacants ou sous-utilisés appartenant à des non-résidents étrangers.

Cet investissement aidera les familles, les jeunes, les Canadiens à faible revenu, les sans-abri ainsi que les femmes et leurs enfants à trouver un chez-soi sûr et abordable.

Afin d'aider les Canadiens à trouver un logement abordable, de stimuler la création d'emplois et la relance économique locale, d'alléger la pression associée aux coûts du marché du logement en général et de faire croître la classe moyenne, le budget de 2021 propose de fournir un financement de 2,5 milliards de dollars supplémentaires sur sept ans à la Société canadienne d'hypothèques et de logement.

Le budget de 2021 propose d'avancer et de réaffecter un financement de 1,3 milliard de dollars, selon la comptabilité de caisse.

La COVID-19 a exacerbé un grand nombre des difficultés avec lesquelles les Canadiens qui vivent dans l'itinérance et l'insécurité du logement sont aux prises. Durant la pandémie, le gouvernement a plus que doublé le financement de Vers un chez-soi, la stratégie canadienne de lutte contre l'itinérance et le gouvernement compte maintenant éliminer entièrement l'itinérance chronique au Canada.

Partout au pays, les jeunes Canadiens qui commencent à bâtir leur avenir se heurtent à des prix de logement très élevés. L'Énoncé économique de l'automne de 2020 a annoncé que le gouvernement prendrait des mesures pour s'assurer que les étrangers, non-résidents, qui se servent tout simplement du Canada comme un endroit où stocker passivement leur richesse dans le logement, paient leur juste part.

Le budget de 2021 annonce l'intention du gouvernement de mettre en œuvre une taxe nationale annuelle de 1 % sur la valeur des biens immobiliers résidentiels appartenant aux personnes non-résidents et non-Canadiens qui sont considérés comme vacants ou sous-utilisés, à compter du 1er janvier 2022.

Au cours des prochains mois, le gouvernement publiera un document de consultation pour donner aux intervenants l'occasion formuler des commentaires sur les paramètres de la taxe proposée, y compris sur la question de savoir si des règles spéciales devraient être établies pour les petites communautés touristiques et de villégiature. À l'avenir, le gouvernement a l'intention de collaborer étroitement avec les provinces, les territoires et les municipalités. Les recettes générées contribueront à soutenir les investissements importants que le gouvernement fait pour rendre le logement plus abordable pour tous les Canadiens.