211 - Un service gratuit et confidentiel pour aider les personnes touchées par la COVID-19 à trouver des ressources communautaires et gouvernementales

Source : 
211

15 octobre 2020 – Tout le monde au Canada aura bientôt accès au 211, un service d’information et de référence gratuit et confidentiel qui dirige les gens vers les services essentiels de santé et les services sociaux, qu’ils soient communautaires ou gouvernementaux. Ce déploiement est rendu possible grâce à un financement du gouvernement du Canada.

Ainsi, qu’il s’agisse d’un parent inquiet pour la santé mentale de son enfant, d’une personne âgée se sentant isolée ou anxieuse à l’idée de manquer de services de première nécessité, d’une famille peinant à se nourrir ou d’une personne souhaitant se renseigner sur les mesures de soutien financier qui pourraient lui être offertes, le 211 est la voie d’accès vers l’aide et les programmes disponibles.

Le 211 aide les gens à s’y retrouver facilement et rapidement dans le réseau complexe des programmes et des services gouvernementaux et communautaires, et vise à assurer un accès jour et nuit, dans plus de 150 langues. Le service est offert par différents moyens au pays : téléphone, clavardage, site Web et messagerie texte. Dans tous les cas, le 211 dirige confidentiellement les gens qui cherchent de l’aide vers les bonnes informations et les bons services.

Dans le cadre de sa réponse à la COVID-19, le gouvernement du Canada a octroyé un financement à Centraide United Way Canada pour augmenter la capacité d’intervention et élargir la couverture du service 211 à tous les résidents du Canada. Cette aide sera d’autant plus précieuse que nous entrons dans la deuxième vague de la pandémie. D’un bout à l’autre du Canada, les services 211 ont vu une augmentation spectaculaire du nombre de personnes demandant de l’aide lors de la première vague. Globalement, les consultations téléphoniques et les visites aux sites Web des services 211 existants ont augmenté de 31 % et de 45 % respectivement de mars à août.

Le 211 est déjà offert en Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan, en Ontario, en Nouvelle-Écosse, à l’Île-du-Prince-Édouard et une grande partie du Québec. Avec cet investissement, il sera désormais également disponible au Yukon, dans les Territoires du Nord-Ouest, au Nunavut, au Manitoba, au Nouveau-Brunswick et à Terre-Neuve-et-Labrador.
Au Québec, les services sont offerts dans le Grand Montréal ainsi que dans la région de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches, et on prévoit y lancer un service en ligne et par clavardage à l’échelle de la province en novembre.